La garantie honoraires d'expert d'assuré

Un désaccord avec votre assureur ? Tout savoir sur le remboursement des frais d’expert par votre assurance !

Obtenir mon prix

Qu'est ce que la garantie honoraires d'expert d'assuré ?

Lorsque vous considérez que la proposition d'indemnisation de votre assureur est trop basse ou que certains éléments n’ont pas été pris en compte dans son évaluation, vous pouvez faire appel à un « expert d’assuré ». Le rôle de l'expert d'assuré ? Réaliser une contre-expertise qui devrait permettre à l'expert de votre assureur de revoir à la hausse son chiffrage. Généralement, le coût de cette prestation reste intégralement à votre charge, sauf si vous avez souscrit à la garantie honoraires d'expert d'assuré.

En effet, grâce à la garantie honoraires d'expert d'assuré vous pouvez bénéficier de la prise en charge partielle ou intégrale des honoraires de l’expert indépendant que vous mandaté pour réaliser une contre expertise.

Chez Luko la garantie honoraires d'expert d'assuré est incluse dans tous nos contrats d'assurance habitation.

Que couvre-t-elle ?

Elle couvre le remboursement intégral ou partiel des honoraires de l'expert de votre choix. Selon les conditions prévues par votre contrat votre assureur pourra appliquer :

  • une franchise : l’assureur déduira des honoraires de l'expert le montant de la franchise. Si la franchise est supérieure aux honoraires, il ne vous versera aucune indemnité ;
  • un plafond de remboursement : l’assureur remboursera les honoraires dans la limite d’un certain seuil qu'il aura fixé ;
  • des conditions et restrictions : la garantie ne pourra être mise en jeu que sur certaines typologies de sinistres, comme le dégât des eaux, par exemple.

Vérifiez bien votre contrat pour vous assurer les conditions de mise en jeu de votre garantie honoraires d'expert d'assuré.

Quand et comment la faire jouer ?

Si, suite à la première expertise réalisée à la demande de votre assureur, vous n'êtes pas d'accord avec la proposition d’indemnisation, car elle ne vous semble pas à la hauteur du préjudice subi, vous pouvez demander une contre-expertise.

Pour cela, il faudra lui envoyer un courrier recommandé pour l'en informer. N'hésitez pas à justifier les raisons de votre demande. Vous choisirez alors un expert de votre choix qui, en présence de l'expert de l'assureur, évaluera à son tour les dommages.

Peu importe l’expert choisi, les honoraires seront remboursées à hauteur des garanties du contrat.

Comment y souscrire ?

Cette garantie peut-être proposée dans les garanties de base des contrats d’assurance habitation et automobile ou en option. Lorsqu'elle est proposée en option, il est possible de l'ajouter lors de la souscription ou de l'activer en cours de contrat, au travers d'un avenant.

Les options sont payantes. L'ajout d'une garantie optionnelle honoraires d'expert d'assuré peut donc modifier le montant de votre cotisation.

Combien coûte le recours à un expert d'assuré ?

Les tarifs d’expertise sont libres et sont donc variables d’un expert à un autre et dépendent :

  • de la discipline exercée par l'expert ( médecine, automobile, habitation etc.) ;
  • de la nature et la complexité du sinistre ;
  • du barème de l'expert etc.

En règle générale, les experts d'assurés facture un pourcentage de l'indemnité finale que vous allez percevoir. Ce pourcentage peut être compris entre 5 et 10 %. Pour les petits sinistres, ils atteignent facilement plusieurs centaines d’euros et pour les plus importants peuvent dépasser les 1 500 € de moyenne.

N'hésitez pas à comparer plusieurs devis afin de bénéficier du tarif le plus avantageux.

De quelle expertise parle-t-on ? Qui paie ?

Expertise missionnée par l’assureur

L’assureur

Contre-expertise sollicitée par la victime

- La victime si pas de garantie honoraires d’expert

- L’assureur, dans la limite du plafond et des conditions contractuelles, si la garantie est souscrite

En cas de désaccord avec la contre-expertise

Le recours à la tierce expertise

Si, à la suite de la remise du rapport de contre-expertise à votre assureur, le désaccord persiste, un dernier recours est possible : le recours à la tierce expertise. Ce dernier est désigné conjointement par les deux experts déjà en place. Dans le cas où les deux experts ne parviennent pas à trouver un accord sur le nouvel expert à mandater, ce dernier peut alors être désigné par le tribunal de grande instance (TGI) qui a juridiction sur le lieu du sinistre.

Ses honoraires seront alors partagés à parts égales entre vous et l’assureur. Là encore, le remboursement des frais de tierce expertise dépend des garanties et plafonds du contrat.

Le recours à l'expertise judiciaire

Enfin, si malgré la tierce expertise le litige persiste et que chacune des parties reste ferme dans sa position, il est possible de recourir à une expertise judiciaire. Le choix de l’expert judiciaire est décidé par le juge. Il faut savoir que les frais d’expertise judiciaire sont généralement à la charge du demandeur, c'est-à-dire de celui qui a saisi le juge pour faire nommer un expert.

Cet article a été confectionné avec beaucoup de soin et d’attention par nos experts afin de vous offrir un éclairage sur le monde de l’assurance. Néanmoins, celui-ci n’a pas vocation à se soustraire aux conseils de professionnels juridiques et immobiliers.