Punaises de lit : que faire ?

Nos conseils pour détecter la présence de punaises de lit et vous en débarrasser

Obtenir mon prix
Comment se débarrasser des punaises de lit

Les punaises de lit sont des insectes très coriaces qui peuvent infester votre logement, même si votre hygiène est irréprochable. Elles entraînent des lésions cutanées de type urticaire. Il existe de nombreuses solutions pour les éradiquer et prévenir leur apparition. Luko peut vous y aider !

Reconnaître la présence de punaises de lits

A quoi ressemble une punaise de lit ?

Contrairement à des parasites comme les acariens, la punaise de lit est visible à l'oeil nu. Un spécimen adulte mesure 5 à 7 mm de long environ quand il est à jeun. Son corps est de forme ovale. Vous pouvez repérer les manifestations de leur présence grâce aux traces biologiques qu'elles laissent :

  • les punaises adultes les plus faciles à repérer étant donné leur taille.

© Source : Tom Spinker

  • Les jeunes plus malaisées à détecter à l'oeil nu. Elles sont de teinte claire.

©Source : CDC/ Harvard University

  • Les œufs mesurent 1 mm de long et sont blanchâtres. Ils ont besoin d'une température comprise entre 14 et 27°C et d'un repas sanguin pour grandir. Ils sont soit isolés soit organisés en amas de 5 à 15 unités.

© Source : Louento.pix

  • Les déjections sont de couleur noire (due au sang séché) et visibles sur les tissus. Sur les surfaces dures, comme le bois par exemple, vous verrez de petites concentrations pâteuses.

©Source : Louento.pix

Les punaises de lit sont souvent rassemblées en groupe pour que le taux d'humidité reste toujours optimal pour leur fonctionnement.

Reconnaître les traces de leur présence

  • Vous pouvez regarder sur votre matelas, vos draps ou votre sommier : le sang des punaises que vous écrasez dans votre sommeil forme de longues traînées noires. Des petites taches noires peuvent aussi trahir la présence de déjections, aussi bien sur la literie, le bois du sommier, vos rideaux ou encore vos meubles et revêtements en tissu ;
  • demander l'aide d'un professionnel pour les localiser et constater l'ampleur des dégâts. C'est aussi lui qui pourra vous aider à vous en débarrasser.
  • La détection olfactive canine : la punaise de lit émet des odeurs particulières et certains chiens sont capables de les détecter. Vérifiez bien que le maître chien est formé à la détection des punaises de lit en particulier.

Reconnaître les piqûres

©Source : Hiroo Yamagata

Les punaises de lit engendrent des lésions cutanées sous la forme de taches rouges de 5 mm à 2 cm avec un point rouge au centre. Chez certaines personnes, les piqûres peuvent occasionner un urticaire.

Si vous avez été piqué, essayez de ne pas vous gratter et lavez-vous de manière normale sans augmenter la fréquence de vos toilettes. Si la démangeaison est insupportable, une crème ou un gel antihistaminique peuvent être appliqués. Demandez conseil à votre médecin traitant ou à un pharmacien. La lésion disparaît au bout de 10 jours environ.

Sont-elles dangereuses pour la santé ?

Les piqûres des punaises de lit ne sont pas, à proprement parler, dangereuses pour la santé. Cependant, une surinfection parce que vous vous grattez trop peut arriver. L'insecte peut véhiculer le staphylocoque doré et, selon une étude récente de The American Society of Tropical Medicine and Hygiene effectuée en laboratoire sur des souris, il pourrait transmettre la maladie de Chagas ou trypanosomiase américaine.

Que faire en cas d'infestation ?

Les étapes à respecter

  1. Évaluer l'ampleur de l’infestation : passer en revue tous les meubles et lieux dans lesquels il y a des traces de punaises de lit comme les matelas, structure du lit, éléments en contact avec votre lit ou encore rideau.
  2. Mettre en place un traitement mécanique: aspiration des parasites, congélation des vêtements, chauffage, nettoyage à haute pression ou encore utilisation de terre de diatomée.
  3. Mettre en place un traitement chimique de préférence par un professionnel en deux passages.
  4. Évaluer l'efficacité du traitement en vérifiant l'absence totale d'insectes, d'oeufs et de traces sur une période d'un à deux mois.
  5. Mettre en place des mesures de prévention notamment lorsque vous rentrez de voyage (même en France) ou achetez des meubles d'occasion.

Mettre en place un traitement mécanique :

  1. Aspirer les punaises et les larves. Il faut absolument nettoyer soigneusement le conduit de l'aspirateur : vous pouvez aspirer de l'insecticide. Le sac de l'aspirateur devra être placé dans une poche poubelle et jeté dans un container en extérieur.
  2. Laver tout votre linge à plus de 60°C. Vous pouvez aussi le congeler à -20°C pendant 72 heures ce qui peut être plus compliqué si vous ne disposez pas d'un congélateur.
  3. Traiter les matelas, canapé et autres tissus infestés par chauffage ou nettoyage vapeur à 110 ou 180°C.
  4. Brosser les coins et recoins soit à sec soit avec un nettoyant.
  5. Supprimer les coins et recoins qui sont des lieux privilégiés de prolifération : recoller le papier peint, la moquette ou joindre les plinthes.
  6. Supprimer les meubles en les envoyant directement à la décharge.
  7. Utiliser de la terre de diatomée qui possède des propriétés abrasives : elle va entraîner des lésions chez l'insecte et entraîner sa mort. Confiez cette opération à un professionnel et mettez un masque, l'inhalation de ce produit étant déconseillée.

Mettre en place un traitement chimique

Le traitement chimique s'effectue à l'aide d'insecticides par un professionnel. Le résultat de cette opération n'est pas garanti à 100%, les punaises de lit étant de plus en plus résistantes aux produits. Il doit donc être corrélé à d'autres actions comme le traitement mécanique cité plus haut.

Surveiller l'efficacité du traitement

Il faut souvent attendre un à deux mois pour s'assurer que les différents traitements ont bien fait effet et que les parasites ne sont pas de retour. Un délai de 7 à 8 jours semble trop court, des insectes ayant pu échapper à votre vigilance ou à celle des professionnels.

Si vous êtes locataire et occupez le logement depuis moins d'un an, c'est souvent au propriétaire de régler la note puisqu'il est tenu de remettre au locataire un logement décent ne laissant pas apparaître de risques manifestes pouvant porter atteinte à la sécurité physique ou à la santé, exempt de toute infestation d'espèces nuisibles et parasites (loi n°2014-366 du 24 mars 2014). Dans le cas contraire, ce sera sans doute à vous de payer la facture, surtout si vous êtes le seul logement touché de votre immeuble et si votre propriétaire dispose d'une attestation de détection canine des punaises de lit, établie avant votre entrée dans l'appartement.

Ce qu'il ne faut pas faire

  • Traiter une partie seulement de ses affaires ;
  • confier les meubles infestés ou les vendre ou mettre vos affaires sur le trottoir : cela va propager l'infection ;
  • négliger des parties de votre logement ;
  • ne pas combler les interstices et recoins dans lesquels les punaises pourraient trouver refuge.

Luko est là pour vous épauler

Si vous avez souscrit à la formule Esprit en paix, Luko, prend en charge :

  • l'intervention à domicile d'un professionnel spécialisé à hauteur de 300€ ;
  • votre relogement d'urgence en cas d'impossibilité de dormir sur place en raison du traitement.

Prévenir les risques d'infestation

D'où viennent les punaises de lit ?

Au départ les punaises de lit sont plus importantes dans les pays peu développés mais avec la recrudescence des voyages intercontinentaux elles ont colonisé des parties du monde dans lesquelles les règles de santé publique sont plus drastiques comme l'Europe, le Canada, les Etats-Unis, la Corée ou encore l'Australie.

Comment se propagent-elles ?

Le plus souvent, elles se nichent dans les bagages ou les vêtements avec lesquels vous voyagez. Elles peuvent être présentes dans n'importe quel lieu de villégiature même bien tenu : chambre d'hôtel et location de vacances mais aussi dans les hôpitaux, maisons, crèches ou écoles dans lesquels le brassage de population est important.

Pourquoi les infestations sont en recrudescence ?

Après avoir fait des ravages en France et en Europe jusqu'à la seconde guerre mondiale, les punaises de lit avaient presque complètement disparu grâce à l'utilisation massive du DDT. Elles sont en recrudescence depuis quelques années à cause de la multiplication des voyages et d'une plus forte résistance aux insecticides. Selon une étude de l'Ipsos pour badbugs.fr, 4,7 millions de français ont été touchés par une infestation entre 2016 et 2020. Ils ont dépensé une somme moyenne de 1 249 euros pour s'en débarrasser. La durée pour en venir à bout s'élevant à environ 2 mois et demi.

Comment limiter les risques d'infestation ?

  • Utilisez des housses de matelas anti punaises de lit : elles agissent comme une barrière physique et empêchent ainsi l’installation et l’infestation des punaises de lit qui ont une fâcheuse tendance à se nicher dans les coutures de votre matelas ou en dessous de votre sommier pour pouvoir venir vous piquer ;
  • si vous achetez un meuble d'occasion, vérifiez qu'il n'est pas infesté ou qu'il n'a pas des traces de leur passage comme la présence d'excréments (petites taches noires) ;
  • évitez de créer des refuges potentiels : la punaise de lit aime se cacher. Il ne faut donc pas entassez de valises ou objets sous votre lit ;
  • protégez vos plinthes avec un petit joint de silicone transparent pour empêcher les punaises de lit de s'y installer ;
  • contrôlez régulièrement les cadres photos accrochés près de votre lit. Les punaises de lit adorent s'y cacher !
  • vous rentrez de voyage ? Placez vos bagages sur une surface dure non favorable à la prolifération. Lavez vos vêtements et vos bagages à 60°C. Placez les objets, vêtements que vous ne pouvez laver en machine à 60 °C -20°C au congélateur ;
  • si vous hébergez des voyageurs, un ménage très fréquent et des inspections régulières sont nécessaires. Vous pouvez aussi recourir aux services d'un maître chien avec son animal renifleur. Certains agencements sont également défavorables à la prolifération comme le carrelage, un ajustement parfait des plinthes et prises électriques et une literie blanche. Il faut éviter à tout prix la trop grande présence d'interstices.

Cet article a été confectionné avec beaucoup de soin et d’attention par nos experts afin de vous offrir un éclairage sur le monde de l’assurance. Néanmoins, celui-ci n’a pas vocation à se soustraire aux conseils de professionnels juridiques et immobiliers.