Prévenir les risques d'incendie domestique

Prévenir les risques d'incendie domestique

Obtenir mon prix

Chaque année, ce sont plus de 200 000 incendies d'habitation qui se déclarent en France d'après l'Observatoire National de la Sécurité Électrique, avec des conséquences humaines et économiques importantes puisqu'ils sont à l'origine de près de 300 décès, 15 000 blessés et plus de 4 Milliards d’euros de dommages. Pour limiter au maximum les risques d'incendie domestique, il est donc nécessaire de protéger au maximum son foyer. Détecteur de fumée, extincteur domestique, entretien des appareils de chauffage, quels sont les principaux gestes à adopter pour limiter les risques ? Tour d'horizon des principaux comportements et équipements à adopter pour éviter la propagation d'un incendie.

Un départ d'incendie toutes les deux minutes en France

Un incendie se déclare en moyenne toutes les deux minutes en France. Les appareils électriques, les installations de chauffage ou encore la cuisine et les meubles rembourrés comme les canapés ou les matelas sont le plus souvent mis en cause dans un départ de feu domestique. Plusieurs milliers de personnes sont chaque année tuées ou blessées suite à un incendie domestique.

Après la noyade, l'incendie est la seconde cause de mortalité par accident domestique chez les enfants de moins de cinq ans. Il est donc nécessaire de lutter contre les incendies domestiques en sécurisant au maximum votre foyer. Quelques gestes simples à adopter peuvent éviter les départs de feu au sein de votre foyer.

Sécurisez votre foyer

Faites entretenir votre chaudière tous les ans

L'entretien régulier de votre chaudière permet de limiter au maximum les risques d'intoxication au monoxyde carbone. C'est au locataire d'initier la demande d'entretien, sauf cas contraire mentionné dans le bail de location. L'entretien est obligatoire et doit être effectué une fois par an par un chauffagiste. Le professionnel viendra alors vérifier le bon fonctionnement de votre équipement, et procéder à un nettoyage si besoin.

Aucune sanction n'est prévue en cas d'absence d'entretien de la chaudière. Cependant, le propriétaire a le droit de retenir le montant de l'entretien sur le dépôt de garantie du locataire. De plus, en cas de sinistre survenu à cause d'un manque d'entretien de la chaudière, votre assurance peut refuser de vous dédommager.

L'entretien obligatoire des chaudières au fioul, au gaz, au bois, au charbon ou multicombustible concerne les appareils entre 4 et 400 kilowatts. Les pompes à chaleur et les appareils de chauffage avec ventilation sont également concernés par l'obligation d'entretien annuel.

Inspectez votre installation électrique ou gaz

Les appareils électriques sont souvent mis en cause dans les départs de feu en France. Il est donc nécessaire afin de détecter les éventuels dysfonctionnements qui pourraient causer, à terme, un incendie.

N’encombrez pas vos prises électriques de multiples appareils, la prise électrique risque de surchauffer et de déclencher un départ de feu.

Faites ramoner votre cheminée

Si vous possédez une cheminée dans votre foyer, il est nécessaire de la faire ramoner au minimum 1 fois par an, comme l’impose l’article L2213-26 du code général des collectivités territoriales.

Selon votre département, certaines réglementations locales demandent même aux particuliers d’effectuer un ramonage 2 fois par an, dont un en période de chauffe, en hiver. Pour connaître le règlement de votre commune, contactez directement votre mairie.

Faire ramoner sa cheminée permet de prévenir les risques d’incendie dus à l’encrassement du conduit par la suie notamment. Mais cela évite également les risques d’intoxication au monoxyde de carbone et permet d’optimiser le tirage du conduit.

Chaque année en France, on recense en moyenne 90 décès et 5000 intoxications au monoxyde de carbone. Un entretien régulier de votre cheminée et autre appareil de chauffage permet de réduire considérablement les risques d’intoxication.

Une fois votre cheminée ramonée, n'oubliez pas d'envoyer le certificat de ramonage à votre assurance.

N'encombrez pas vos radiateurs

Pour la sécurité de tous, pensez à ne pas encombrer vos radiateurs ou à les couvrir. Il est nécessaire que vos radiateurs soient éloignés un minimum de votre lit ou de votre mobilier, pour ne pas qu’il y ait de contact et de surchauffe.

Ne vous éloignez pas de la cuisine quand vous cuisinez

Lorsque vous cuisinez, restez près des ustensiles posés sur le feu afin de surveiller la cuisson. Côté entretien, veillez à nettoyer régulièrement four, hotte ou encore gazinière, afin qu’ils ne soient pas encrassés. Les bouches d’aération doivent être également propres, afin de bien faire circuler l’air dans la pièce.

Ne laissez pas vos enfants seuls chez vous

Ne laissez pas de briquets, bougies ou encore boîtes d’allumettes à la portée des enfants au sein de votre foyer. Les enfants ne se rendent pas compte du danger et sont souvent responsables des départs de feu domestiques.

Soyez prudent lorsque vous fumez

Évitez de fumer dans votre lit ou sur votre canapé, soyez très vigilants avec les cendres qui peuvent tomber sur les tissus et déclencher un incendie. Veillez également à bien éteindre vos mégots dans un cendrier ou bien avec de l’eau.

Faites attention aux liquides inflammables

Veillez à ne pas laisser de liquides inflammables près des sources de chaleur. Mieux vaut les stocker à l’extérieur ou dans un endroit sûr.

Installer des détecteurs de fumée

Le détecteur de fumée permet d’avertir les occupants de la maison d’un départ de feu. L'installation d'un détecteur de fumée normalisé est obligatoire dans tous les logements d'habitation depuis le 8 mars 2015, comme l’indique la loi n° 2010-238 du 9 mars 2010.

Les détecteurs de fumée doivent obligatoirement comporter le sigle CE (Conformité Européenne) et répondre à la norme européenne harmonisée NF EN 14604.

Un seul détecteur de fumée est exigé par logement, mais si vous avez un logement à étages ou un sous-sol, il est fortement conseillé d'en installer plusieurs pour plus de sécurité. Dans ce cas-là, il est donc préférable d'en installer un par étage et un au sous-sol. Pour une sécurité optimale, il est recommandé d’installer son détecteur de fumée dans un lieu de passage proche des pièces à vivre, comme un couloir ou une entrée, suivant l’agencement de votre habitation.

Il est fortement déconseillé d'installer son détecteur de fumée dans des pièces humides, notamment dans la cuisine ou dans la salle de bain. La vapeur d'eau ou les fumées de cuisson peuvent entraîner des déclenchements intempestifs du détecteur.

Le détecteur de fumée doit être placé en hauteur, loin d'une source de chaleur qui nuirait au bon fonctionnement de l'appareil. Le détecteur doit être installé à au moins 3 mètres de hauteur, sur un plafond et au milieu de la pièce ou du couloir. Pour une installation au mur, le détecteur doit être installé à au moins 30 centimètres du plafond et des angles des murs.

Où et comment installer un détecteur de fumée ? Luko vous guide dans la protection de votre foyer !

Equipez-vous d'extincteurs domestiques

Si le détecteur de fumée est obligatoire au sein d’une habitation, la présence d’un extincteur ne l’est pas. Cependant, c’est un équipement tout de même fortement recommandé pour vous permettre de contenir rapidement un départ de feu, et ainsi éviter sa propagation.

Les extincteurs doivent répondre à la norme NF EN3 et posséder le marquage CE.

Il existe différentes catégories d’extincteurs, qui permettent d’éteindre des types de feu différents. Pour un usage domestique, il est recommandé d’opter pour un extincteur de classe ABC. Ce type d’extincteur est polyvalent, et permet de lutter contre les principaux types de feu domestiques.

Pour une efficacité optimale, l’extincteur doit être installé dans un endroit stratégique de votre habitation. Il doit être facile d’accès et doit pouvoir être attrapé facilement en cas de départ de feu. Le mieux est de l’installer dans une pièce de vie, comme la cuisine ou le salon, près d’une sortie pour pouvoir quitter la pièce à tout moment. Attention également à ne pas l’installer à hauteur d’enfants, pour leur éviter tout accès à l’appareil.

Se préparer en famille

Si les équipements sont nécessaires pour se prémunir des incendies, il est également important de se préparer en famille, afin de savoir comment réagir en cas de départ de feu au sein de votre foyer.

Certains gestes peuvent permettre de gagner du temps et de pouvoir sortir rapidement si l’incendie se propage chez vous :

  • Ne pas encombrer les issues de secours, notamment les portes et les escaliers ;
  • Laisser les clés sur la porte si elle est verrouillée de l’intérieur afin de ne pas perdre de temps à les chercher si vous devez sortir.

Il est primordial que toute la famille, et notamment les enfants, soit sensibilisée aux gestes à effectuer lors d’un incendie. Définissez ensemble un point de rassemblement, afin de tous vous réunir et de pouvoir quitter ensemble la pièce ou le logement. Vous pouvez également effectuer des exercices d’évacuation en famille, pour éviter la panique et la confusion si un incendie se déclare.

Les bons réflexes cas d'incendie

Il est important d’avoir les bons réflexes lorsqu’un incendie se déclare, que ce soit au sein de votre foyer ou bien dans votre immeuble.

Si un incendie se déclare chez vous, tout le monde doit sortir de l’habitation afin d’éviter les risques d’intoxication dus aux fumées précédant les flammes. Si vous le pouvez, fermez la porte de la pièce dans laquelle s’est déclaré le feu, ainsi que toutes les autres portes et la porte d’entrée après avoir évacué tout le monde. Lorsque vous êtes en sécurité, composez le 18 ou le 112 afin de prévenir les pompiers.

Si un incendie se déclare à l’extérieur de votre domicile, dans un appartement voisin ou sur le palier, restez chez vous. Appelez les pompiers et suivez les instructions qu’ils vous donnent. Fermez également les portes et mettez des linges mouillés en bas des portes afin de limiter la propagation de la fumée. Installez-vous ensuite à la fenêtre pour que les pompiers puissent vous voir et vous porter secours. Si la fumée se propage au sein de votre foyer, baissez-vous près du sol et couvrez-vous le nez et la bouche avec un linge humide.

Dans tous les cas, ne prenez jamais l’ascenseur lorsqu’un incendie se déclare dans votre immeuble.

La couverture incendie de l'assurance habitation

La couverture incendie est incluse dans tous les contrats d’assurance habitation, que vous soyez locataire ou propriétaire.

L’assurance habitationest obligatoire pour les locataires et les copropriétaires. Elle ne l’est cependant pas pour les propriétaires de maison individuelle, mais est tout de même fortement recommandée afin de protéger le logement, les biens et les personnes qui y vivent.

La couverture incendie inclut une garantie de bien et une garantie de responsabilité civile. La garantie de bien permet de couvrir votre logement ou vos biens (meubles, vêtements, appareils électroménagers, etc) s’ils sont endommagés ou détruits lors d’un incendie, que ce soit par la fumée ou le feu, mais également la foudre.

La garantie de responsabilité civile, quant à elle, prendra en charge les dégâts causés aux logements voisins par un incendie provenant de votre logement.

La garantie incendie prend en charge les dégâts causés par un incendie accidentel dans votre logement, mais également les dommages causés par une explosion liée à cet incendie, la chute de la foudre, la combustion et la fumée, ou encore les dégâts causés par l’intervention des secours.

La couverture incendie comporte cependant des exclusions de garantie, comme toutes les assurances. Elle exclut généralement :

  • Les dommages causés aux plantes et aux arbres ;
  • Les dommages causés uniquement par la chaleur ;
  • Les incendies déclenchés par négligence (cigarette ou bougie mal éteinte par exemple) ;
  • Les dommages causés par des explosifs appartenant à l’assuré.

Attention à la prise en charge des dommages causés à vos objets électroniques ou vos objets de valeur, qui est parfois exclue ou limitée selon les contrats d’assurance. Si vous souhaitez être bien couverts pour ce type de biens, vous pouvez souscrire à une garantie supplémentaire comme la garantie « objet de valeur ».

Luko prend soin de votre patrimoine et vous permet d'ajouter à votre contrat d'assurance tous vos objets de valeurs afin d'être correctement indemnisé en cas de sinistre : bijoux précieux, collections, argenterie, instruments de musique, appareils électroniques…

Cet article a été confectionné avec beaucoup de soin et d’attention par nos experts afin de vous offrir un éclairage sur le monde de l’assurance. Néanmoins, celui-ci n’a pas vocation à se soustraire aux conseils de professionnels juridiques et immobiliers.