Détecteur de fumée qui fait bip : que faire ?

Détecteur de fumée qui fait bip : que faire ?

Obtenir mon prix

Depuis le mois de mars 2015, tous les logements doivent obligatoirement être équipés d’un détecteur de fumée afin de prévenir les intoxications au monoxyde de carbone. Votre détecteur de fumée émet des bips, mais vous n’en comprenez pas la signification ? Voici toutes les raisons qui peuvent amener votre détecteur à émettre des sons, et les réactions à adopter en conséquence.

Vérifier la présence d’un éventuel départ de feu

La première raison qui peut pousser votre détecteur de fumée à sonner, c’est bien évidemment un début d’incendie. Le rôle d’un détecteur est de mesurer la quantité de fumée présente dans sa chambre optique : au-delà d’un certain seuil, il sonnera pour vous en avertir !

Si votre détecteur sonne, le premier réflexe à avoir est donc de chercher l’origine de la fumée : inspectez toutes les pièces de votre logement. Un départ de feu peut provenir d’une plaque de cuisson ou d’une cheminée, mais également d’une bougie, d’une cigarette mal éteinte ou encore d’une allumette jetée à la poubelle !

En cas d’incendie avéré

Si vous pouvez localiser la source du feu et maitriser rapidement l’incendie sans vous mettre en danger, il vous suffira d’aérer votre logement pour disperser les fumées et ainsi couper la sonnerie de votre détecteur. Vous pouvez également presser sur le bouton du détecteur pour le passer en mode silencieux le temps d’évacuer les fumées.

Voici quelques réflexes à adopter pour maitriser un début d’incendie :

  • Ne jamais utiliser d’eau pour éteindre un feu dans une poêle ou une casserole : à la place, couvrez-la avec un couvercle pour étouffer les flammes ;
  • Utiliser de l’eau uniquement pour éteindre les flammes sur une surface solide, comme du tissu ou du bois ;
  • Utiliser une couverture pour asphyxier le feu s’il n’est pas trop étendu ;
  • Viser la base des flammes avec un extincteur.

En revanche, si vous ne pouvez pas éteindre vous-même les flammes, adoptez les bons gestes pour limiter les dommages et vous mettre en sécurité :

  1. Fermer la porte de la pièce dans laquelle le feu a lieu pour éviter les appels d’air ;
  2. Quittez immédiatement — et calmement — votre logement, sans oublier de fermer la porte d’entrée ;
  3. Empruntez les escaliers de secours si possible, mais jamais l’ascenseur ;
  4. Appelez les pompiers !

En cas de fausse alerte : plusieurs causes possibles

En dehors d’un départ de feu, il arrive qu’un détecteur de fumée sonne, sans pour autant signaler un danger imminent. Plusieurs causes peuvent être à l’origine du bip d’un détecteur de fumée :

  1. La batterie ou les piles doivent être changées ;
  2. Le détecteur est encrassé ;
  3. L’appareil comporte un défaut technique.

Bip de batterie faible : changer les piles

Si votre détecteur de fumée bipe de façon régulière, c’est la plupart du temps pour vous indiquer que ses piles ou sa batterie sont presque à plat. Différente d’un bip indiquant un début d’incendie, la sonnerie signifiant une batterie faible se caractérise généralement par un bip court et régulier, qui intervient toutes les 45 secondes.

Si ce bip se déclenche en pleine nuit, vous pouvez mettre l’appareil en silencieux en appuyant dessus et changer les piles dès le lendemain !

Sachez que votre détecteur de fumée continuera de sonner régulièrement jusqu’à ce que vous changiez les piles ou la batterie, et ce pendant 30 jours. Après un mois, votre appareil s’éteindra et ne vous protègera plus : nous vous conseillons donc de changer vos piles rapidement et d’effectuer un test régulièrement pour vous assurer du bon fonctionnement de l’appareil !

Certains détecteurs contiennent des piles qui ont une durée de vie de 10 ans, et qui sont scellées à l’intérieur. Lorsque ces piles sont vides, il n’est pas possible de les remplacer : il faut alors changer tout le détecteur de fumée et le remplacer par un nouveau modèle.

Déclenchement intempestif

Votre détecteur sonne régulièrement, bien qu’aucune fumée ne soit présente dans votre logement ? Si les piles ont été changées et que la batterie est encore bonne, il peut alors s’agir d’un encrassement de l’appareil.

Il est important de nettoyer régulièrement son détecteur de fumée afin de s’assurer que le capteur optique ne soit pas obstrué. De la poussière, des particules fines ou encore des petits insectes peuvent s’infiltrer dans le détecteur de fumée et ainsi empêcher son bon fonctionnement !

Nous vous recommandons de nettoyer la chambre optique et les côtés de votre détecteur de fumée chaque mois à l’aide d’une petite brosse ou d’un chiffon humide.

Il est également possible que votre détecteur de fumée soit mal positionné et capte les vapeurs de cuisson de votre cuisine par exemple. Dans ce cas, il faut le changer de place pour optimiser son efficacité !

Voici quelques conseils pour bien installer votre détecteur de fumée :

  • Éviter les cuisines et salles de bain qui dégagent des vapeurs ;
  • Le placer en hauteur, dans un couloir de circulation ;
  • Le positionner au niveau des chambres à coucher ;
  • Installer un détecteur par étage dans votre logement.

Défaut de l’appareil

Enfin, si malgré tous vos efforts, votre détecteur de fumée continue de biper sans raison apparente, il s’agit peut-être tout simplement d’un défaut de fonctionnement.

Différentes tonalités ou signaux lumineux peuvent être émis par votre appareil, chacun ayant une signification propre. Pour signaler un défaut, votre détecteur de fumée peut par exemple émettre un double bip, ou un bip accompagné d’un signal lumineux, comme un clignotement jaune de la diode.

Il est parfois possible de résoudre certains dysfonctionnements soi-même en effectuant des manipulations simples décrites dans le manuel d’utilisation. Si rien ne fonctionne, contactez le constructeur afin de renvoyer l’appareil et procéder à un échange s’il est toujours sous garantie. N’oubliez pas, le détecteur de fumée est obligatoire !

Comment arrêter un détecteur de fumée qui fait bip ?

Le bip d’un détecteur de fumée est puissant : il doit pouvoir vous réveiller si un début d’incendie se déclare pendant votre sommeil. En effet, on estime que la plus grande partie des incendies domestiques ont lieu pendant la nuit, ce qui les rend encore plus dangereux !

Le saviez-vous ? La puissance acoustique d’un détecteur de fumée est en général de 85 décibels, ce qui correspond à l’aboiement d’un gros chien, au bruit d’une tondeuse à gazon ou encore d’un camion roulant à 50 km/h !

Cependant, en cas de déclenchement soudain alors qu’aucun départ de feu n’est à déclarer, ce bip peut rapidement être irritant. Vous aspirez à retrouver le silence et souhaitez éteindre votre détecteur ? Plusieurs solutions existent selon le modèle de votre appareil.

Après vous être assuré qu’aucun départ de feu n’a lieu dans votre logement, vous pouvez :

  1. Appuyer sur le bouton central du détecteur pour le passer en mode silence : attention, si au bout de 15 minutes de la fumée est encore décelée, le détecteur se remettra à sonner ;
  2. Le couper depuis votre smartphone, si vous disposez d’un détecteur de fumée connecté : pratique !
  3. En dernier recours, enlever les piles ou la batterie de l’appareil.

Nous vous recommandons tout de même de vérifier son état et son bon fonctionnement dès que possible, afin d’éviter une panne. Un détecteur de fumée doit être opérationnel à tout moment pour vous prévenir d’un danger !

Le détecteur finit-il par s’éteindre de lui-même ?

Un détecteur de fumée est conçu pour vous alerter en cas d’incendie :il ne s’arrêtera donc pas avant que les fumées soient dissipées, ou que vous le passiez en mode silence en appuyant sur son bouton.

Dans le cas de piles défaillantes, le détecteur bipe de façon régulière pendant un mois, où jusqu’à ce que les piles soient changées.

Si le détecteur de fumée qui bipe est hors de portée, chez un voisin par exemple et que ce dernier ne répond pas, ou que vous ne pouvez pas vous déplacer, appelez immédiatement les pompiers. Si le bip peut indiquer une batterie faible ou un dysfonctionnement, il est également possible qu’un incendie se soit déclaré chez vos voisins pendant leur absence !

Comment entretenir son détecteur de fumée ?

L’achat et la pose d’un détecteur de fumée sont en général réalisés par le propriétaire du logement, puisque sa présence est obligatoire dans toutes les habitations depuis 2015. Cependant, il arrive que le locataire achète et installe lui-même un détecteur si son logement n’en est pas pourvu : dans ce cas, il peut demander à se faire rembourser par son propriétaire.

Dans le cas d’un logement meublé, d’une location saisonnière ou d’un logement de fonction, l’achat et l’installation du détecteur de fumée sont obligatoirement à la charge du propriétaire bailleur.

En revanche, l’entretien du détecteur est toujours à la charge de l’habitant du logement : ainsi, un locataire doit impérativement le nettoyer et s’assurer de son bon fonctionnement en réalisant un test régulièrement (appuyer sur le bouton de l’appareil jusqu’à entendre un bip).

Pour entretenir votre détecteur de fumée, prolonger sa durée de vie et optimiser son fonctionnement, rien de plus simple :

  • Chaque mois, dépoussiérez la surface extérieure à l’aide d’un chiffon légèrement humide et testez les piles ;
  • Plusieurs fois par an, retirez le détecteur de son support et utilisez un aspirateur muni d’une petite brosse douce pour nettoyer l’intérieur de l’appareil ;
  • Après l’avoir remis en place, n’oubliez pas de faire un test avec le bouton du détecteur !

N’utilisez jamais de produits chimiques ou désinfectants pour nettoyer votre détecteur et ne le mouillez jamais à grandes eaux !