9 astuces pour réussir ses travaux de rénovation

Vous souhaitez rénover votre maison ou votre appartement ? Voici nos astuces pour réussir vos travaux.

Mon devis d'assurance habitation en ligne

1. Faire un état des lieux

Avant d’entamer des travaux, il est important que vous fassiez un état des lieux des travaux prioritaires à réaliser. Vous devez aussi bien prendre en compte les pièces et éléments de votre maison qui doivent être rénovés - pensez notamment à la charpente et aux installations électriques -, au respect des normes en vigueur, mais également à votre consommation énergétique. En effet, vous pouvez calculer votre consommation électrique pour ainsi déterminer si votre consommation est trop élevée et, de ce fait, que des travaux d’amélioration énergétique sont à prévoir.

Si vous envisagez des travaux d’isolation, n’hésitez pas à faire appel à un bureau d’études spécialisé pour réaliser un Diagnostic de Performance Energétique (DPE).

2. Réaliser un planning

Il est ensuite important d’établir une planification des travaux à réaliser. Ce planning permettra d’éviter de surdimensionner certains équipements. En effet, par exemple, le chauffage sera installé après le changement des fenêtres et les travaux d’isolation afin qu’il soit dimensionné aux besoins énergétiques du logement.

De plus, c’est une manière d’anticiper et de conjuguer le suivi des travaux ainsi que vos impératifs professionnels et familiaux.

3. Prévoir un budget

Il est, cette fois, nécessaire d’établir un budget afin de vous éviter de mauvaises surprises et d’interrompre le chantier. Demandez des devis à des professionnels afin de l’établir au plus juste. N’oubliez pas non plus de vous renseigner sur les aides financières possibles pour vous aider dans vos travaux de rénovation énergétique.
Renseignez-vous notamment sur :

  • l’éco-prêt à taux zéro ;
  • la TVA à taux réduit à 5,5 % ou 10% ;
  • le Prêt pour l’Amélioration de l’Habitat (PAH) de la CAF ;
  • MaPrimeRénov et l’aide “Habiter Mieux sérénité” de l’ANAH ;
  • les aides de l’Action Logement ;
  • les aides du dispositif des Certificats d’Économie d’Énergie (CEE) ;
  • les aides de l’ADEME ;
  • les aides des collectivités locales.

Pour plus de sécurité, prévoyez toujours une petite marge supplémentaire en cas d’aléas.

4. Ne pas oublier les autorisations administratives

Avant de débuter les travaux, soyez certain de respecter la législation en vigueur. Certains travaux sont dispensés d’autorisation (comme pour certaines vérandas et abris de jardin), d’autres demandent seulement une déclaration préalable (pour les travaux qui créent entre 5 m² et 20 m² de surface de plancher), tandis que d’autres encore sont soumis au permis de construire (pour tous travaux dépassant ces critères).

Vérifiez également que votre projet est compatible avec le plan local d’urbanisme (PLU) de votre commune. 

En cas de non respect de la législation, vous pourriez être contraint de tout détruire et d’effectuer une remise en état initial.

5. Faire attention aux besoins des différents membres de la famille

On n’y pense peu, mais il est pourtant important de prendre en compte les besoins de chaque habitant du logement. Ainsi, pensez vos travaux de manière à ce qu'ils n’impactent pas la fluidité de mouvements dans votre lieu de vie, la fonctionnalité des pièces ni le confort de chacun des membres du foyer.

6. Privilégier la qualité

Même si certains tarifs très peu chers peuvent être beaucoup plus tentants, évitez toutefois les matériaux et les équipements à bas prix. Le choix de la qualité vous évitera d’entreprendre de nouveaux travaux et vous fera alors réaliser des économies. N’oubliez pas qu’il s’agit d’un investissement à long terme.

7. S’adresser aux bons professionnels

Réussir ses travaux c’est également s’adresser aux bons artisans. Aussi, voici différents critères à prendre en compte pour être certain que vous choisissez le bon professionnel :

8. Suivre le chantier

Une fois les travaux lancés, il est important que vous gardiez un œil sur leur avancée. S’il s’agit de petits travaux, vous pouvez tout à fait le faire vous-même. N'hésitez pas à prendre des photos pour suivre leur évolution et garder une trace. Les photos datées peuvent servir en cas de litige.

Si les travaux sont plus importants, n'hésitez pas à faire appel à un architecte ou un maître d'œuvre.

9. Vérifier les travaux terminés

Lorsque le chantier est terminé, il est important que vous procédiez au contrôle des travaux finis. Cette étape doit être réalisée avec soin. Si vous remarquez des défauts, vous devez les noter dans le procès-verbal de réception. L’entreprise aura un an pour revoir les travaux mal réalisés. De plus, les artisans disposent de plusieurs assurances qui vous couvrent en cas de problème survenant après la fin des travaux notamment : 

La garantie décennale prend ainsi effet dès la réception du chantier et pour une durée de 10 ans comme son nom l’indique.

Cet article a été confectionné avec beaucoup de soin et d’attention par nos experts afin de vous offrir un éclairage sur le monde de l’assurance. Néanmoins, celui-ci n’a pas vocation à se soustraire aux conseils de professionnels juridiques et immobiliers.