November 19, 2019

💰

Luko lève 20 Millions € pour protéger tous les foyers européens

Paris, le 19 Novembre 2019 - Luko, la néo assurance habitation en hyper croissance, annonce la plus grosse levée de fonds en série A de l’année : 20 millions d’euros, menée par le fonds d’investissement renommé Accel, avec Founders Fund et Speedinvest. Il s'agit du premier investissement de Founders Fund en Europe depuis Spotify (2010) et DeepMind (2011).

Luko confirme le succès rencontré ces 12 derniers mois en levant 20 millions de d'euros auprès d’investisseurs de rang international. Depuis son lancement en mai 2018, 20000 Français sont protégés par Luko, faisant de la startup la société d’assurance avec la plus forte croissance d’Europe. 

Grâce à ce tour de table, l’insurtech va poursuivre ses investissements pour révolutionner le modèle de l’assurance et se déployer dans 2 nouveaux pays Européens en 2020.

L’assurance 3.0 pour prévenir les sinistres

Depuis son lancement en mai 2018, l’insurtech montre qu’une autre voie est possible pour l’assurance. Au delà d’un simple contrat que l’on aurait mis dans une application, Luko transforme le modèle traditionnel de l’assurance pour le faire passer de la réaction à la prévention. Les fonds levés vont permettre de développer sa différenciation : 

Face à la réponse positive du marché de ces 12 derniers mois et avec le soutien d’Accel, Luko annonce également son extension dans 2 pays Européens d’ici fin 2020.

Raphaël Vullierme CEO et co-fondateur de Luko : « Nous sommes fiers de voir les investisseurs de success stories telles que Spotify, Doctolib, N26 ou encore Oscar rejoindre l’aventure Luko. Avec leur soutien et expertise, nous allons pouvoir accélérer notre vision d’une assurance qui va prévenir plutôt que guérir. Ce financement nous permettra également de nous développer rapidement sur le marché européen pour créer un leader du secteur. La France a loupé le virage des néo banques, elle ne loupera pas celui des néo assurances ! »


Allier performance économique et impact social grâce à son modèle vertueux

Luko s’attaque également au modèle de rémunération opaque de l'assurance traditionnelle pour le rendre plus transparent. 30% des cotisations sont prélevés pour la gestion des sinistres, le service client et le développement des technologies de protection (= les frais de services les plus légers du marché). Les 70% restants sont placés dans un fond commun servant à dédommager rapidement les assurés en cas de sinistre. En fin d’exercice, le solde de cette cagnotte est reversé à l’association choisie par l’assuré. Les revenus de Luko sont toujours fixes et transparents : l'insurtech n’a aucun intérêt à ralentir ou empêcher le paiement des indemnisations. 

Cet engagement social fort a été, entre autres, distingué en juillet par l’obtention de la certification BCorp. Ce label vient récompenser les entreprises qui réconcilient performance économique et impact social, une première pour une assurance en Europe.

Fait notable, l’ensemble des investisseurs a accepté de signer la charte d’engagement social et environnemental de Luko, s'engageant à ce que l'entreprise ne délaisse pas sa vision et son engagement au profit de la croissance.

Luca Bocchio, qui dirige l’investissement chez Accel, rejoint le board de Luko : « L’assurance est un secteur qui est resté jusqu’alors trop traditionnel, avec seulement 8% de pénétration du secteur en ligne. Les assurés ont trop longtemps souffert d’un service client d’une autre époque et de contrats indéchiffrables. Luko construit une nouvelle démarche, centrée sur la prévention et la transparence. Avec une équipe ambitieuse, un produit moderne, une technologie de pointe et des assurés devenus ambassadeurs, nous sommes convaincus que Luko va bousculer le marché en Europe et replacer les clients au centre de l’équation. »